Cascades et rivière gelées : l’hiver dans le Jura !

DSC02903-Panorama

C’est l’hiver dans le Jura ! Et avec lui la neige et les températures négatives.

Les paysages se transforment et les bruits disparaissent, absorbés par le froid ; la vie sauvage se fait plus discrète, économisant son énergie. Seul le son des rivières ne change pas.

Malgré le froid qui tente de l’arrêter, l’eau continue de couler le long des rochers, sous la couche de glace présente en surface.

Chaque cascade se pare de stalactites plus grandes les unes que les autres, comme si l’hiver avait décidé que l’eau s’arrêterait là, suspendue dans le vide sans pouvoir aller plus loin.

Là ou le courant est assez puissant, l’eau libre est toujours visible, mais n’abrite plus aucun poisson. Ceux-ci se sont réfugié dans les zones les plus profondes, là où la température est plus supportable.

La glace emprisonne l’air, créant des motifs irréguliers, parfois graphiques que l’oeil cherche à faire rentrer dans le viseur de l’appareil photo.

DSC02872
Cascade de la Billaude. Dernière cascade de la Lemme, à la sortie de ses gorges, quelques centaines de mètres avant sa confluence avec la Saine. Les -15°c et le faible débit ont permis à une grande partie de l’eau libre de geler.
DSC02747
Le saut de la forge. Les cascades du hérisson sont curieusement moins fréquentées en hiver sous la neige qu’en été ! C’est un tort car le site est radicalement différent à cette période de l’année. Les cascades gelées de plusieurs mètres de haut sont magnifiques et les paysages enneigés favorisent les compositions graphiques.
DSC02365
Îlot de glace dans le courant. Le courant puissant à cet endroit n’a pas permis à la glace de s’installer à l’exception de ce rocher où la pellicule d’eau est la plus fine. Isolé, ce petit amas de glace et de neige semble porté par les eaux.
DSC02320
Brèche dans la carapace. La couche de glace ne fige que l’eau de surface, en dessous celle-ci continue de dévaler la pente, faisant quelques apparitions là ou le dénivelé est le plus important.
DSC02235
Lame de gelée. La glace n’est pas toujours lisse et donne parfois forme à de petites structures, étranges et graphiques qu’il faut rechercher avec attention. Cette petite pointe glacée mesure un peu plus d’un centimètre.
DSC02221
Bulles d’air et cassures. Lors de sa formation, la glace emprisonne de l’air, donnant naissance à des bulles figées, réparties de façon aléatoire. À vous de trouver un cadrage intéressant, ouvrez l’oeil !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge