Essai du Sony-Zeiss Distagon T* 24mm F2 SSM en paysage et proxy-photo.

En regardant les objectifs grand-angles disponibles en monture A, il y en a un se détachant du lot : le Sony-Zeiss 24mm F2 SSM !

IMG_0990

Pourquoi cet objectif parmis le reste de la gamme ? Car cette focale fixe offre des caractéristiques très intéressantes !

Continuer la lecture de « Essai du Sony-Zeiss Distagon T* 24mm F2 SSM en paysage et proxy-photo. »

Lightroom, aperçus dynamiques et 1:1 ou comment aider les ordinateurs fatigués !

lightroom-cc

“Le volume de stockage est presque plein”. Ce petit message m’est adressé par l’ordinateur deux ou trois fois dans l’année et me signale gentiment que le disque dur sur lequel je stocke mes photos va bientôt déborder !

Continuer la lecture de « Lightroom, aperçus dynamiques et 1:1 ou comment aider les ordinateurs fatigués ! »

Photographier la voie lactée.

Quel photographe n’a pas été impressionné par ces superbes photos nocturnes montrant la voie lactée, remplie d’étoiles toutes plus lumineuses les unes que les autres, surplombant une montagne ou un monument grandiose ?

Et bien si la montagne se trouve de l’autre côté de la planète, la voie lactée elle, est visible de n’importe où ! Alors enfilons nos chaussures et allons la photographier !

Le mont Mézenc, d'origine volcanique, culmine à 1 753 m d'altitude. Il est situé sur la même ligne de crête que le mont Gerbier de Jonc, entre Velay et Vivarais dans le massif du Mézenc au sein du Massif central.
Voie lactée au dessus des deux sommets du Mont Mézenc. 14mm, f2,8, 20 secondes, 3200 isos.

Continuer la lecture de « Photographier la voie lactée. »

Préparer une sortie photo macro. Parce que se lever à 5h du matin pour rien ce n’est pas drôle !

Vous avez vu sur un forum, un site, un blog (celui-ci peut être ;) ) de belles photos d’insectes couverts de rosée au lever du soleil. La belle lumière et les gouttelettes brillantes vous ont donné envie de faire, vous aussi, ce type de photo.

Courageux, vous avez réglé le réveil de façon à être sur le site un peu avant le lever du soleil.

DSC06402
Si la température est trop élevée, la rosée disparait en quelques minutes. Privilégiez les matinées fraiches pour pouvoir en profiter ! Libellule à quatre tâches, 105mm macro.

Le site ? Une prairie où vous voyez souvent voler des papillons et quelques grosses libellules. Ils doivent bien se poser quelque part pour dormir non ? Avec un peu de chance vous les trouverez ce matin !

En arrivant devant la prairie, le ciel se teinte de ses premières couleurs. Vous vous rendez vite compte que la forêt qui borde la prairie va laisser le site dans l’ombre pendant au moins une heure, le temps que le soleil passe au dessus de la cime des arbres. Adieu la belle lumière !

Pas complètement découragé, vous vous mettez en quête des libellules aperçues la veille. Quête qui reste sans résultat. D’ailleurs c’est inutile car ces libellules invisibles sont des genres aeschnes et anax, passant, pour la plupart des espèces, la nuit dans les arbres.

Un peu déçu, vous avez quand même pu photographier un petit argus, placé un peu à l’ombre. La rosée ? Avec cette chaleur, cela fait 30 minutes qu’elle s’est évaporée.

Pourtant, quelques outils et recherches vous auraient permis d’aller directement vers une autre prairie, à quelques kilomètres de là, bien éclairée et riche en petites bêtes où vos photos auraient été sans aucuns doutes meilleurs !

Pour éviter ce genre déconvenue, voyons comment préparer la prochaine sortie macro !

Continuer la lecture de « Préparer une sortie photo macro. Parce que se lever à 5h du matin pour rien ce n’est pas drôle ! »

Test du F-stop Sukha, un sac à dos pour les photographes randonneurs.

F-stop Sukha review
F-stop Sukha aux Planches-près-Arbois.

Si vous êtes déjà partis à la recherche d’une solution pour allier photographie et randonnée vous êtes surement déjà tombé sur ces deux solutions :

  • utiliser un sac de randonnée classique pour y stocker ses affaires et utiliser un compact de la meilleure qualité possible pour photographier durant la randonnée.
  • utiliser un sac photo et ranger ses affaires…là où il y a de la place !

Continuer la lecture de « Test du F-stop Sukha, un sac à dos pour les photographes randonneurs. »

Test du Sigma 105mm F2.8 EX DG OS HSM Macro.

Sigma 105 F2,8 EX OS HSM macro
Sigma 105 F2,8 EX DG OS HSM macro

En matière d’objectifs macro, l’offre est abondante pour ne pas dire très abondante !

Entre les objectifs des fabricants de reflex, les objectifs des marques tierces, ceux conçus pour le plein format, ceux ne couvrant que le format aps-c, sans parler des différentes focales, il est parfois difficile de trouver l’objectif permettant d’aborder la plupart des sujets macro, offrant une excellente qualité optique, des technologies modernes et tout cela pour un prix raisonnable.

Et bien ne cherchez plus, vous l’avez trouvé !! Il s’agit du Sigma 105mm F2.8 EX DG OS HSM Macro.

Continuer la lecture de « Test du Sigma 105mm F2.8 EX DG OS HSM Macro. »

La technique du filé d’eau ou comment photographier des cascades en pose longue !

cascade des tufs en pose longue, eau filée grâce à un filtre gris neutre
Cascade des tufs, Planches-près-Arbois. 2,5 secondes de pose.

Quel photographe débutant, devant une photo de filé d’eau, ne s’est pas demandé “Comment est prise cette photo ?”. Et bien ne cherchez plus, la réponse se trouve dans les lignes qui suivent !

Pour cet article, je me suis rendu à la cascade des tufs, sur la commune des Planches près Arbois, dans le Jura. Cette cascade, alimentée par la Cuisance, est magnifique et la rivière en amont et en aval l’est tout autant. Si vous avez l’occasion de venir dans le Jura, ne manquez pas ce site, très facile d’accès, en évitant l’été ou le débit de la cascade des planches est au plus bas.

Continuer la lecture de « La technique du filé d’eau ou comment photographier des cascades en pose longue ! »

Minolta / Sony 70-200 F2,8 Apo G SSM – retour après quelques mois d’utilisation.

minolta 70-200 f2,8 ssm
Plaque métallique caractéristique des objectifs SSM Minolta.

Présentation. 

En mars dernier un bel objectif est venu rejoindre mon sac photo : l’ AF 70-200mm F2,8 APO G (D) SSM de Minolta. Il s’agit de l’une des dernières créations de Minolta avec le 300mm F2,8 SSM et l’introuvable 28-70 SSM avant son rachat par Sony en 2006.

Sony a d’ailleurs conservé cet objectif dans sa gamme optique, procédant à quelques changements cosmétiques et modifiant le traitement de surface des lentilles. Ce qui suit est donc également applicable au 70-200 mm F2.8 G SSM actuellement en vente.

Continuer la lecture de « Minolta / Sony 70-200 F2,8 Apo G SSM – retour après quelques mois d’utilisation. »

Et si on changeait de matériel ?

DSC_0159

Durant ma participation au suivi des tortues d’Hermann de la plaine des Maures, j’ai eu de nombreuses opportunités photographiques. Faune, flore, paysage… les sujets intéressants ne manquent pas !

Continuer la lecture de « Et si on changeait de matériel ? »

La photo macro c’est facile….bon, disons que ce n’est pas compliqué !

En photo de nature, la photo macro, c’est plonger son regard dans un univers rempli de couleurs, de pétales, de petits monstres ailés ou pleins de pattes, c’est découvrir un micro monde au milieu de chaque touffe d’herbe.

Seulement tous les habitants des fleurs et des feuilles ne sont pas toujours faciles d’accès au photographe débutant. Cette jolie punaise aux reflets métalliques est bien placée sur sa tige mais le petit zoom 18-55 du kit ne permet pas de la photographier en gros plan.

Grosse comme une tête d’épingle dans l’image, elle est noyée dans un fouillis de brindilles plus ou moins nettes…bref rien à voir avec le beau portrait que l’on avait en tête !

Les choses seront sûrement plus simples avec un objectif macro ! Oui mais lequel ? et comment ça s’utilise cet engin ? Déjà avec le 18-55 il n’était pas facile de faire la mise au point juste sur le dos de la punaise alors imaginez si on se rapproche encore plus !

Mais pas de panique, comme le dit le titre de cet article, la photo macro c’est facile !

La photo macro, mais qu’est ce que c’est ??

En théorie la macro, c’est la photographie à partir du rapport de reproduction 1/1 et supérieur. En pratique c’est la photographie en plan serré de petits sujets. Personne ne viendra vous accuser de tricherie si vous présentez une “photo macro” au rapport 1/1,2 !

Qu’est ce que ça veut dire “rapport de reproduction” ? Eh bien au rapport 1/1, la zone que vous prenez en photo correspond exactement aux dimensions du capteur de votre appareil photo. Dans le cas d’un reflex à petit capteur, 24mm x 16mm ; dans le cas d’un reflex 24×36…36mm x 24mm !  Découpez une fenêtre de l’une ou l’autre de ces tailles dans une feuille de papier, placez la fenêtre sur une fleur, une pierre ou autre chose et vous avez votre cadrage.

Pour un rapport de reproduction supérieur, par exemple 2/1, la fenêtre sera deux fois plus petite. Au 1/2 c’est l’inverse.

Concrètement, une photo macro ça peut être ça :

technique-photo-macro-feuille-automne
Gros plan sur une feuille d’automne. 180mm macro, rapport de reproduction 1/1.

Continuer la lecture de « La photo macro c’est facile….bon, disons que ce n’est pas compliqué ! »