Lightroom, aperçus dynamiques et 1:1 ou comment aider les ordinateurs fatigués !

lightroom-cc

“Le volume de stockage est presque plein”. Ce petit message m’est adressé par l’ordinateur deux ou trois fois dans l’année et me signale gentiment que le disque dur sur lequel je stocke mes photos va bientôt déborder !

Le téraoctet disponible est pourtant largement suffisant pour ma pratique.

Alors pourquoi sature-il ? Car il est rempli de séries de photos non triées !

Photos doublées, triplées voir plus “au cas ou”, rafales, variations de cadrage sur un même sujet… Il n’y a souvent qu’une photo ou deux de chaque “série” à conserver.

Mais pour cela, il faut les regarder une à une, les comparer et contrôler la netteté !

Pour les personnes possédant un ordinateur puissant équipé de disques rapides, cette opération est simple : chargement du fichier, contrôle de la netteté par un affichage à 100% et autres exportations par lot, tout est fluide.

Pour les autres, cela prendra plusieurs secondes par fichiers au son des ventilateurs tournant au maximum et ça c’est agaçant.

Heureusement il existe une solution (presque) miracle : acheter un nouvel ordinateur !

Mais le photographe préfère plus souvent dépenser son argent dans de nouveaux objectifs que dans du matériel informatique. Alors il existe une seconde solution : utiliser les aperçus dynamiques et 1:1 !

Qu’est ce que c’est que ça les aperçus ?

Pour fonctionner lightroom à besoin d’aperçus, des versions allégés de vos photos originales. Ces aperçus sont utilisés pour afficher vos photos à l’écran. Sans ces aperçus, le logiciel devrait utiliser le fichier orignal, très lourd, ce qui prendrait plus de temps que d’utiliser une version allégée pré-construite de l’image.

Par défaut, Lightroom utilise les aperçus créés par l’appareil photo (avec chaque raw, l’appareil crée un petit jpeg utilisé pour afficher l’image du raw sans passer par un programme spécialisé) mais ne génère pas automatiquement les aperçus 1:1 et dynamiques.

Comment créer ces aperçus ?

Ils peuvent être générés durant l’importation des photos ou après.

  • Durant l’importation :

Ecran-importation

En haut à droite de l’écran se trouve un menu déroulant intitulé “Créer des aperçus” proposant plusieurs options : aperçus minimum, fichier annexe incorporé, standard, 1:1.

Juste en dessous se trouve une case à cocher “Créer des aperçus dynamiques”.

Ce sont ces deux dernières options qui nous intéressent.

  • Après importation :

Ces options sont disponibles en cliquant sur le menu “Bibliothèque” puis “Aperçus”.

Comment cela va t’il accélérer le tri de nos photos ?

  • L’aperçu 1:1.

Il s’agit d’une version jpeg allégée de la même définition que le raw d’origine. Un raw de 24 millions de pixels aura donc un aperçu 1:1 de 24 millions de pixels.

Lors d’un affichage “classique” de la photo, Lightroom utilise un aperçu minimum. Mais lors d’un affichage à 100%, pour contrôler la netteté par exemple, Lightroom calcule un aperçu 1:1, ce qui prend du temps, parfois plus d’une dizaine de secondes suivant votre configuration informatique !

Imaginez vérifier la netteté d’une centaine de photos (en macro la mise au point parfaite est une affaire de millimètre)… le logiciel recalculera à chaque fois un aperçu 1:1. Le tri vous semblera interminable !

La solution est donc de créer à l’avance ces aperçus 1:1, juste après l’importation. Cela prendra du temps bien sur mais l’opération se fera d’une seule traite et vous pourrez utiliser ce temps pour faire autre chose plutôt que de perdre 10 secondes à chaque nouvelle image.

L’affichage d’une photo à 100% sera ensuite quasi-instantané, le logiciel n’ayant plus aucun calcul à faire, ce qui rendra les tris/comparaison d’images beaucoup plus fluides !

Seul inconvénient, les aperçus 1:1 sont les aperçus occupant le plus d’espace du fait de leurs tailles.

  • L’aperçus dynamique.

L’idée est aussi de faciliter la tâche à l’ordinateur. Pour cela, le logiciel va créer une copie de chaque fichier original en format DNG (le format raw d’Adobe) compressé avec pertes de 4 millions de pixels. 4 millions c’est peu me direz-vous. Certes, mais c’est largement suffisant pour contrôler cadrage, exposition et dans une certaine mesure, la netteté. Après tout, il y a quelques années, les grandes marques vendaient des appareils au capteur de 4 millions de pixels !

L’intérêt de ces petits fichiers, c’est justement cette légèreté. Grâce à eux, toutes les opérations sont plus rapides, vous passez d’une photo à l’autre et exportez instantanément ou presque.

Ils sont utiles dans deux situations :

  • Vous utilisez un ordinateur portable et vos photos sont stockées sur un disque externe. Lorsque ce disque est déconnecté, vous n’avez bien sur plus accès à ces photos. En utilisant les aperçus dynamiques vous pourrez conserver ces petits fichiers de 4 millions de pixels sur votre ordinateur (ils prennent peu de place), les afficher, leur appliquer des traitements et les exporter exactement comme les fichiers orignaux.

Par exemple vous pouvez partir en voyage avec ces aperçus dynamiques pour les montrer et les partager sans vous encombrer des lourds fichiers originaux.

  • Vous pouvez stocker les originaux et les aperçus dynamiques sur un même disque et utiliser les aperçus dynamiques car ils accélèrent le tri/traitement des photos. Pour cela, rendez dans les “Préférences” de Lightroom et à l’onglet “Performances” sélectionnez “Utiliser les aperçus dynamiques plutôt que les originaux pour retoucher les images”

Précisions :

  • si les fichiers originaux ne sont pas accessibles (disque de stockage déconnecté) la taille maximale d’exportation d’une photo sera de 4 millions de pixels.
  • Si vous stockez les aperçus dynamiques et les originaux sur le même disque (situation 2), la taille maximale d’exportation sera celle de l’originale.

Alors finalement quels aperçus utiliser ?

Et bien les deux ! Je demande à Lightroom de construire les aperçus 1:1 après l’importation ce qui prend prendre jusqu’à une heure ou plus si j’ai plusieurs centaines de photos.

Une fois la sélection effectuée, je supprime ces aperçus 1:1 pour libérer de l’espace disque puis-je créer des aperçus dynamiques des photos restantes pour bénéficier de leurs rapidités à l’affichage.

Pour finir, les caractéristiques de mon ordinateur : Macbook pro 15″ 2010, i5 2,4ghz (bi-coeur), 8 go de ram, ssd 480 go.

Voilà, en espérant que cela vous aura été utile !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge