Triturus cristatus, le plus grand des tritons de France.

Triton crêté

C’est la saison des amours chez les tritons crêtés. Sortis de leurs abris ou ils ont passé l’hiver, ils ont rejoins la mare la plus proche et ont sauté à l’eau ! Là les mâles ont enfilé leur costume nuptial en développant, pour cette espèce, une crête.Celui-ci à été sorti de sa mare quelques heures pour la réalisation de cette photo. Il est éclairé par deux flashs, un sur le coté et l’autre au dessus.

La photographie en aquarium m’a posé plusieurs problèmes notamment concernant la netteté et les reflets parasites. D’autre part, l’aquarium ne permet pas vraiment de varier les cadrages et les angles de vues. Face à cela, je réfléchis à une solution pour photographier les tritons directement dans leurs milieux naturels. Le lieu est trouvé, reste l’équipement…

Il est possible d’observer les tritons en phase aquatique de février à juillet. Ils fréquentent toute sorte de mares, étangs, trous d’eau, de préférence sans poissons. Si l’eau est claire, ils se laissent observer si l’on évite les mouvements brusques. La mare d?où provient ce spécimen est habitée par trois espèces : le triton palmé, le triton ponctué et le triton crêté.
Les habitudes sont différentes en fonctions des espèces : j’observe le triton ponctué de jour et en pleine eau alors que le triton crêté est visible beaucoup plus facilement de nuit et reste le plus souvent au fond.