M. Triton Alpestre sur son lit de mousse.

Triton alpestre
C’est en soulevant des pierres au cours d’une petite sortie herpétologie que j’ai trouvé ce mâle de triton alpestre. C’est la seconde fois que je trouve cette espèce dans cette forêt du Val d’Oise, département dans lequel il n’est, selon les guides, pas censé être présent. Cela dit, la frontière avec l’Oise où Ichthyosaura alpestris est référencé n’est qu’à quelques kilomètres.

Le mâle de cette espèce est facilement identifiable à sa livrée bleu sombre, ses zones bleu clair et son ventre orange vif. Par contre il est difficile de différencier la femelle, de couleur marron-beige clair de celle du triton palmé.

J’ai déposé le petit amphibien sur de la mousse le temps de la photo, avant de le remettre la ou je l’avais trouvé.

Glace et lichens au mont Mézenc

Glace et lichens

Ascension du mont Mézenc, 1753 mètres, sommet le plus haut d’Ardèche.

La température encore assez basse et les chutes de neige récentes ont parsemé la montagne de tâches blanches. Au bord du chemin, les pierres sont recouvertes d’une fine pellicule de glace dont l’eau s’écoule goutte à goutte créant ces petits tableaux, parfois flous, parfois nets.