Lys martagon, gazés et grenouilles rousses en haute-Maurienne.

Ce week-end, randonnée en montagne ! La neige a presque totalement fondu et les plus hauts sentiers sont maintenant accessibles. De part et d’autre du chemin, les alpages sont remplis de couleurs. Des centaines de fleurs, discrètes ou exubérantes tournent leurs étamines vers le soleil, faisant le bonheur des papillons et de tous les insectes bourdonnants !

Parmi ces fleurs se trouve le lys martagon, bien visible grâce à sa grande taille (jusqu’à 1 mètre) et ses nombreuses fleurs roses tachetées de pourpre. En partie fanés au départ du sentier, il m’a suffit de gagner 150 mètres d’altitude pour trouver des lys martagon “tout neuf”, certains n’ayant même aucune fleur ouverte.

Lys martagon sous les premiers rayons du soleil
Lys martagon sous les premiers rayons du soleil

Les fleurs ne sont pas les seules à m’accompagner le long du chemin : des papillons blancs volent de fleurs en fleurs et se posent parfois sur un lys d’ailleurs. Ces papillons, ce sont les gazés. De la famille des piérides, ce nom vient du fait que leurs ailes sont en partie transparentes.
Continuer la lecture de « Lys martagon, gazés et grenouilles rousses en haute-Maurienne. »

Les Apollons, chapitre Un : le semi-apollon.

Le semi-apollon, premier de la famille à s’envoler !

Papillons spectaculaires, de grande taille, ornés de blanc, de gris et de rouge, les apollons parcourent la montagne d’un vol puissant, passant des clairières aux zones humides d’altitudes.

Appartenant à la famille des Papillonidés et au genre  Parnassius, il en existe trois espèces en France : le semi-apollon Parnassius mnemosyne, l’apollon Parnassius apollo et le petit apollon Parnassius phoebus.

De couleurs blanche et gris foncé, le semi-apollon est le plus discret du genre, ses cousins arborant des ocelles rouges. De loin il ressemble à une grosse piéride mais son vol est différent à cause de la façon dont il fait vibrer ses ailes postérieures. La pointe les ailes de Parnassius mnemosyne est également quasi-transparente comme le montre la photo ci-dessous ou on peut voir la couleur verte des feuilles à travers la membrane.

Notre semi-apollon est la première espèce du genre à émerger, généralement durant le mois de juin. Cette année, les conditions climatiques plutôt…fraiches… ont retardé l’envol des papillons.

C’est donc seulement le 30 juin que j’ai pu trouver un groupe de semi-apollons volant dans une clairière, à 2000m d’altitude.  Comme tous les apollons, Parnassius mnemosyne ne vole que lorsque le soleil est présent et se pose dès qu’un nuage passe. Et en ce dimanche de juin, le ciel était uniformément bleu ! Après avoir suivi les semi-apollons volant à toute vitesse à travers la clairière en espérant qu’ils se posent sur une fleur (ce qu’ils font mais seulement quelques secondes) j’ai trouvé le spécimen en photo dans cet article.

Semi-apollon,Parnassius mnemosyne, dans une clairière des Alpes
Sigma 180mm macro et flash cobra pour déboucher les ombres.

Continuer la lecture de « Les Apollons, chapitre Un : le semi-apollon. »