Test du Sigma 105mm F2.8 EX DG OS HSM Macro.

Sigma 105 F2,8 EX OS HSM macro
Sigma 105 F2,8 EX DG OS HSM macro

En matière d’objectifs macro, l’offre est abondante pour ne pas dire très abondante !

Entre les objectifs des fabricants de reflex, les objectifs des marques tierces, ceux conçus pour le plein format, ceux ne couvrant que le format aps-c, sans parler des différentes focales, il est parfois difficile de trouver l’objectif permettant d’aborder la plupart des sujets macro, offrant une excellente qualité optique, des technologies modernes et tout cela pour un prix raisonnable.

Et bien ne cherchez plus, vous l’avez trouvé !! Il s’agit du Sigma 105mm F2.8 EX DG OS HSM Macro.

Continuer la lecture de « Test du Sigma 105mm F2.8 EX DG OS HSM Macro. »

La technique du filé d’eau ou comment photographier des cascades en pose longue !

cascade des tufs en pose longue, eau filée grâce à un filtre gris neutre
Cascade des tufs, Planches-près-Arbois. 2,5 secondes de pose.

Quel photographe débutant, devant une photo de filé d’eau, ne s’est pas demandé “Comment est prise cette photo ?”. Et bien ne cherchez plus, la réponse se trouve dans les lignes qui suivent !

Pour cet article, je me suis rendu à la cascade des tufs, sur la commune des Planches près Arbois, dans le Jura. Cette cascade, alimentée par la Cuisance, est magnifique et la rivière en amont et en aval l’est tout autant. Si vous avez l’occasion de venir dans le Jura, ne manquez pas ce site, très facile d’accès, en évitant l’été ou le débit de la cascade des planches est au plus bas.

Continuer la lecture de « La technique du filé d’eau ou comment photographier des cascades en pose longue ! »

La photo macro c’est facile….bon, disons que ce n’est pas compliqué !

En photo de nature, la photo macro, c’est plonger son regard dans un univers rempli de couleurs, de pétales, de petits monstres ailés ou pleins de pattes, c’est découvrir un micro monde au milieu de chaque touffe d’herbe.

Seulement tous les habitants des fleurs et des feuilles ne sont pas toujours faciles d’accès au photographe débutant. Cette jolie punaise aux reflets métalliques est bien placée sur sa tige mais le petit zoom 18-55 du kit ne permet pas de la photographier en gros plan.

Grosse comme une tête d’épingle dans l’image, elle est noyée dans un fouillis de brindilles plus ou moins nettes…bref rien à voir avec le beau portrait que l’on avait en tête !

Les choses seront sûrement plus simples avec un objectif macro ! Oui mais lequel ? et comment ça s’utilise cet engin ? Déjà avec le 18-55 il n’était pas facile de faire la mise au point juste sur le dos de la punaise alors imaginez si on se rapproche encore plus !

Mais pas de panique, comme le dit le titre de cet article, la photo macro c’est facile !

La photo macro, mais qu’est ce que c’est ??

En théorie la macro, c’est la photographie à partir du rapport de reproduction 1/1 et supérieur. En pratique c’est la photographie en plan serré de petits sujets. Personne ne viendra vous accuser de tricherie si vous présentez une “photo macro” au rapport 1/1,2 !

Qu’est ce que ça veut dire “rapport de reproduction” ? Eh bien au rapport 1/1, la zone que vous prenez en photo correspond exactement aux dimensions du capteur de votre appareil photo. Dans le cas d’un reflex à petit capteur, 24mm x 16mm ; dans le cas d’un reflex 24×36…36mm x 24mm !  Découpez une fenêtre de l’une ou l’autre de ces tailles dans une feuille de papier, placez la fenêtre sur une fleur, une pierre ou autre chose et vous avez votre cadrage.

Pour un rapport de reproduction supérieur, par exemple 2/1, la fenêtre sera deux fois plus petite. Au 1/2 c’est l’inverse.

Concrètement, une photo macro ça peut être ça :

technique-photo-macro-feuille-automne
Gros plan sur une feuille d’automne. 180mm macro, rapport de reproduction 1/1.

Continuer la lecture de « La photo macro c’est facile….bon, disons que ce n’est pas compliqué ! »

Photographier la salamandre tachetée.

 Présentation de Salamandra salamandra terrestris

 La salamandre tachetée est un amphibien de la famille des urodèles, comme ses cousins les tritons. Noire à tâches jaunes, mesurant entre 15 et 20 centimètres de long à l’âge adulte, elle peut vivre plus de 15 ans. C’est un animal attachant, qui, avec sa « bonne bouille » a toujours l’air de sourire. Elle se déplace lentement, faisant de nombreuses pauses durant lesquelles elle reste immobile.

Salamandre tachetée, salamandra salamandra terrestris, sur la route
Nikon D2x, 180mm macro, 30 secondes de pose à la lumière des phares.

Continuer la lecture de « Photographier la salamandre tachetée. »

Photographier la reproduction des crapauds communs.

Début Mars, la température remonte, les arbres bourgeonnent, les perces-neige exhibent leurs premières clochettes blanches.

A l’intérieur du sous-bois, enfouis sous les feuilles mortes et les souches, les amphibiens ont reçu le signal.
Les grenouilles rousses seront les premières à rejoindre la mare pour se reproduire bientôt suivies par les crapauds et les tritons.

Portrait de crapaud commun
Regard de crapaud au travers des feuilles

Continuer la lecture de « Photographier la reproduction des crapauds communs. »